Ouvrir dans un nouvel onglet - Retour à la recherche
library

Newsletter – Artisanat d’art, entre création et techniques traditionnelles

Catégorie

Articles,Newsletters

Date de parution

22/03/2024

L'artisanat créatif à travers l'Europe

Dans la danse délicate entre tradition et innovation, les métiers d’art du patrimoine européen sont les gardiens d’un profond héritage historique. Chaque coup de ciseau ou de pinceau, chaque fil tissé crée un pont entre les époques, offrant un lien tangible avec notre riche patrimoine culturel (in)tangible. Les artisans, qui transmettent leur savoir-faire de génération en génération, façonnent de leurs mains non pas de simples objets, mais des récits vivants qui jettent un pont entre le passé, le présent et l’avenir.

Les créations ne sont pas de simples objets :

Elles reflètent la quête de compréhension de la complexité du monde

Dans le monde de l’artisanat, la céramique témoigne à la fois de la tradition et de l’innovation. Sa nature plastique permet aux artistes de lui donner des formes complexes, et chaque pièce est porteuse d’une histoire unique.

crédits réservés à : Fabienne Withofs

Parmi ces artisans, Fabienne Withof se distingue comme une conteuse hors pair. Influencée par son amour des objets et de l’architecture, l’œuvre de Fabienne Withof transcende les limites de la céramique conventionnelle. Chaque coup de main, chaque échange d’idées devient un voyage dans les profondeurs de l’argile, où structure, déconstruction et reconstruction s’entremêlent pour remettre en question l’essence même de la matérialité.

crédits réservés à : Fabienne Withofs

crédits réservés à : Fabienne Withofs

Héritage de la vannerie :

Transmettre la tradition de la vannerie

La vannerie est un artisanat ancestral qui remonte à des milliers d’années et que l’on retrouve dans toutes les cultures du monde. En utilisant des matériaux naturels tels que le roseau, l’osier, le saule, la quenouille, le foin odorant .. selon les endroits, les artisans créent des paniers fonctionnels et décoratifs, mais aussi d’autres objets, grâce à une variété de techniques de tressage. Dans le village de Mijas en Andalousie, Sonia Lekuona López (MUSKETA) a pris la responsabilité de sauvegarder et de transmettre le long héritage de la vannerie. Pendant plus de deux ans, elle a suivi les cours de Francisco Tamayo Moreno, le dernier maître de la région, afin de maîtriser les techniques complexes de couture de l’alfa

Diapositive précédente
Diapositive suivante

crédits réservés à : Sonia Lekuona López (MUSKETA)

Grâce à une formation approfondie avec d’autres experts de la province de Malaga, Sonia est parvenue, après des années de pratique, à devenir elle-même enseignante. Depuis son école-atelier de Mijas Pueblo, Sonia est la pionnière d’un nouveau concept de tissage de l’alfa, tout en préservant fermement la tradition. Son engagement à transmettre ses connaissances assure la pérennité de cet ancien métier, contribuant ainsi à sa succession générationnelle.

Laine de Wensleydale

Reflet de la tradition et de la beauté du monde naturel

Le feutrage est un art ancien qui consiste à assembler des fibres pour créer des textiles, la laine étant l’un des matériaux les plus couramment utilisés. Cette expression créative tactile permet aux artisans d’explorer la texture, la couleur et la forme, ce qui donne des créations uniques et polyvalentes.

En tant que productrice artisanale britannique de laine Wensleydale, Julia Desch s’est engagée à préserver les compétences patrimoniales du feutrage.

L’amour profond de Julia pour la nature est une force qui la guide dans son parcours artistique. Inspirée par les images, les sons et les sensations du monde naturel, Julia canalise sa passion en créant des suspensions textiles teintes à la main et feutrées, des roues sensorielles (conçues pour aider les enfants ayant des difficultés à se calmer) et des vêtements distinctifs fabriqués à partir de la fibre de laine Wensleydale. Ce qui distingue Julia, c’est son dévouement à tous les aspects de son métier. Non seulement elle crée ses œuvres d’art, mais elle produit et teint à la main sa propre fibre de laine Wensleydale.

crédits réservés à: Julia Desch

crédits réservés à: Julia Desch

L'argile transcendante :

Evolution créative dans la maîtrise de la porcelaine

L’ancienne tradition du travail de l’argile et l’attrait de ce médium polyvalent et intemporel font partie intégrante de l’expression créative contemporaine. Ces déclinaisons contemporaines, loin d’être une simple recherche de modernité, s’inscrivent dans la continuité d’une tradition qui traverse les générations.

Des professionnels de l’artisanat tels que le céramiste Marik Korus (France) approchent les qualités brutes de l’argile à travers une union profonde de la technique et de l’engagement à défier les limites de ce matériau. Le modelage et la trituration de l’argile donnent naissance à d’incroyables membranes, véritable écosystème inspiré des micro-organismes des fonds marins qui magnifient la transparence et la légèreté de la céramique.

Ostréa. crédits réservés à: Marik Korus

Coussin de requin. crédits réservés à: Marik Korus

Ostréa. Un système de suspension mobile composé de 894 éléments en porcelaine suspendus à 186 fils sur 5 niveaux. Son nom est inspiré de la partie supérieure de l’huître perlière découverte en Polynésie. Chaque élément de porcelaine est taillé et façonné à la main, ce qui donne à chaque pièce une forme unique. Ils sont ensuite enfilés sur un fil de nylon selon un plan très précis.

Coussin de requin.
Cette sculpture en porcelaine a été présentée sur Instagram à peine sortie du four, lorsqu’un Polynésien a commenté son nom. La pièce est construite sur une base creuse réalisée avec une plaque, puis décorée d’une multitude d’éléments façonnés posés les uns après les autres. Deux cuissons donnent à la pièce sa couleur distinctive de porcelaine corail.

La poésie de l' "emballage structurel" :

Techniques autoportantes pour l'artisanat du papier contemporain

Lorsque les techniques européennes de reliure ont commencé à s’épanouir au Moyen Âge, des styles très différents d’artisanat du papier et de design se sont développés dans le nord et le sud de l’Europe. Pourtant, les techniques de reliure avaient en commun un système d’assemblage reposant sur des supports de couture. Cette technique de reliure, basée sur des systèmes de support verrouillés, est encore courante aujourd’hui.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

crédits réservés à: Grégoire Vigneron

Dans ce contexte, le travail de professionnels de l’artisanat contemporain tels que Grégoire Vigneron (Tokowo Reliure), basé en Belgique, se présente comme une approche unique et innovante de cet artisanat ancien. Par exemple, ses techniques de reliure Paperoko et Paperoŝlo utilisent uniquement du papier, avec l’intention de créer une structure de reliure originale et autoportante. Ainsi, les sections sont assemblées directement, dans la tradition de « l’emballage structurel ». La structure ne nécessite aucune intervention autre que le découpage et le pliage et n’est pas maintenue par des éléments extérieurs (colle, cordes, rubans…). Il en résulte un objet sculptural polyvalent, dont l’esthétique mêle tradition et créativité.

La technologie du présent pour l'artisanat du futur :

Redéfinir l'art de la joaillerie

Depuis des siècles, l’artisanat se matérialise sous la forme d’objets singuliers issus de l’union de la technique et du riche bagage culturel des artisans. Dans le cas des bijoux, l’évolution de la technique, qui a rendu possible la création d’objets uniques, remonte aux premiers temps, marqués par la découverte du feu, qui a jeté les bases de la soudure et de l’amalgame.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

crédits réservés à: Manuel Faustino Fernandez

Aujourd’hui, les technologies émergentes telles que l’impression 3D en résine, suivie du moulage du métal, offrent une approche révolutionnaire du maintien de la pureté originelle des métaux, en adhérant à des normes strictes telles que la loi 925 pour l’argent (sauvegardant sa « noblesse » inhérente). Cette technique artisanale est utilisée par des professionnels de l’artisanat comme Manuel Faustino Fernandez (XTRAS-pichi), originaire des Asturies (Espagne), un lieu d’importance historique en tant que site de la première fusion de métal dans la péninsule ibérique.

Honorer l'identité culturelle dans les moments difficiles

Le tissage de ceintures ethniques krayka, un moyen de résilience

Le patrimoine culturel sert de pont vers le passé, ancrant les communautés dans leur histoire et leur identité communes. Il s’agit d’une source de force intérieure dans les moments difficiles, qui procure un sentiment de continuité et d’appartenance. En sauvegardant le patrimoine culturel en temps de crise, non seulement nous honorons l’héritage de nos ancêtres, mais nous fournissons également une source d’espoir pour les générations à venir, en inspirant la résilience, l’unité et la fierté culturelle.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Maryna Tkachenko, une tisserande ukrainienne, est l’une de ces héroïnes. Elle tisse sur un antique métier à tisser à 4 arbres, un petit métier à tisser de table à 4 arbres et un métier à tisser artisanal à chevilles rigides. Sur ces métiers, elle tisse des tapis, des ceintures ethniques (krayka), des écharpes et des tissus pour vêtements ou accessoires. Depuis l’invasion russe en Ukraine, son travail s’est concentré sur le tissage de ceintures ethniques (krayka) basées sur les motifs des ceintures anciennes afin de reproduire l’héritage culturel ukrainien et de populariser le costume ukrainien.

L'élégance artisanale

L'unicité et la qualité comme réalités tangibles

À l’ère de la fast fashion (mode rapide) et du consumérisme à outrance, il est important de trouver un équilibre et un désir d’élever les artisans, gardiens de la qualité et de l’endurance, dans une mer d’articles de mode rapide. Voici Teresa Bunting, une tisseuse de rêves et une conservatrice d’art. Elle puise son inspiration dans les murmures de la nature et les échos de la culture qui l’enveloppent. De sa main, elle insuffle la vie à des créations originales.
Diapositive précédente
Diapositive suivante

crédits réservés à: Teresa Bunting

L’art de Teresa ne s’arrête pas à la toile ni au papier ! Grâce à l’alchimie de la technologie et de la tradition, ses dessins sont transmis sur la toile la plus fine qui soit : la soie à 100 %. En collaborant avec des imprimeurs italiens vénérés, maîtres de leur art, elle confie ses créations à leurs mains expertes… ce qui donne des écharpes, des kimonos et des pièces uniques.

AGENDA

Journées Européennes des Métiers d’Art 2024

📣 JEMA 2024, coordonné par l’Institut National des Métiers d’Art (INMA), programme : SUR LE BOUT DES DOIGTS – Du 2 au 7 avril

EXPOSITION : Prolongements de l’imagination.

Une collaboration de l’Atelier du Livre de Mariemont et de l’Office des Métiers d’art de la Province de Hainaut Musée royal de Mariemont.

L’exposition sera ponctuée par des moments de rencontres, des visites guidées, un atelier avec Grégoire Vigneron, en mettant l’accent sur ses deux techniques : Paperoko et Paperoŝlo. – 22.06.24 au 01.09.24

Autres ressources

cover newsletter europa nostra & music

Newsletter- Célébration des prix Europa Nostra et de la Journée mondiale de la musique

Cette newsletter est consacrée à la célébration de deux événements remarquables : le prestigieux Prix…

Newsletter – L’Europe, unie dans la diversité

Non seulement, le mois de mai a été l’occasion de célébrer la Journée de l’Europe,…

Newsletter – Peinture murale

La collaboration entre le programme Transcultura de l’UNESCO et Mad’in Europe, le 27 mars dernier,…

Des fresques anciennes à l’Art de rue moderne

Un voyage à travers la peinture murale Dans la riche tapisserie du patrimoine artistique européen,…

Inviter un contact